Investissement : Une journée Côte d'Ivoire à Paris le 18 mars prochain

Publié le par inconu

Une grande journée de promotion des investissements en Côte d'Ivoire sera organisée à Paris, le 18 mars prochain, a annoncé jeudi, l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, SEM. André Janier, lors de la visite d'une usine de production d'étiquettes.

GA_googleFillSlot("AllAfrica_Story_Inset"); 

« Le 18 mars, on organise à Paris une grande journée Côte d'Ivoire. Le ministre Diby Koffi va y aller, ainsi que plusieurs opérateurs économiques, le patronat, la Chambre de commerce évidemment, pour vendre la Côte d'Ivoire aux investisseurs et aux opérateurs économiques français ; et leur dire : venez en Côte d'Ivoire, il y a des affaires à faire en Côte d'Ivoire. Et surtout vos investissements sont bien venus», a déclaré M. Janier. «Je pense qu'avec la stabilisation, la normalisation de la situation ici, on arrivera plus facilement à convaincre les Français et plus généralement les Européens de venir investir en Côte d'Ivoire», a-t-il ajouté.

Le diplomate français a affirmé que très peu d'opérateurs économiques français, partis en raison de la crise, sont revenus. «Et ça m'étonnerait que beaucoup reviennent. Nous ne portons pas l'effort de notre politique sur le retour des entreprises qui sont parties, mais sur de nouvelles entreprises qui viendraient investir ici. Pour revenir, il faut de l'investissement. Et celles qui sont parties, malheureusement, ont perdu l'outil de travail ; elles ont perdu les capacités financières et souvent du dynamisme aussi. Alors celles qui veulent revenir, on les aidera à revenir, mais je crois qu'il faut viser plutôt de nouvelles entreprises qui veulent conquérir le marché ivoirien et à partir de la Côte d'Ivoire rayonner sur la région. Le passé est lourdement supporté ; alors je pense qu'il vaut mieux repartir à zéro », a-t-il expliqué sa vision.

Parlant de la société de fabrication d'étiquettes, qu'il a visitée, l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire a expliqué qu'il est favorablement impressionné. «C'est un exemple positif de ce que l'on peut faire en Côte d'Ivoire, dans le domaine industriel, avec de l'imagination et de la volonté. Cette usine a été ouverte juste avant la crise et elle l'a traversée sans problème puisque chaque année, elle a augmenté son chiffre d'affaires. ça prouve aussi qu'en Côte d'Ivoire, on n'a pas besoin d'importer nécessairement ce qui se fait ailleurs. Si l'on se donne les moyens on fait aussi bien ici qu'en France ou aux Etats-Unis », a-t-il commenté. «C'est donc un message d'espoir que nous venons de donner. Et c'est pour cela qu'on a convié la France et les journalistes à visiter cette usine. Il n'y a pas de fatalité négative en Côte d'Ivoire, au contraire. La crise n'est pas un facteur aggravant, au contraire. Si l'on s'en donne les moyens et si l'on y met toute la volonté, les Ivoiriens sont capables de faire aussi bien ici qu'ailleurs et même mieux qu'ailleurs, pour pouvoir exporter», a conclu le diplomate français.

Commenter cet article