Visite de Soro Guillaume à Gagnoa - La guerre entre patriotes reprend

Publié le par Zogbo

Le président de l'Union des patriotes pour la libération totale de la Côte d'Ivoire (UPLTCI), Eugène Djué, se dit favorable au voyage du Premier ministre Guillaume Soro à Gagnoa le samedi prochain. Cependant, il trouve inadmissible que cette initiative soit strictement privée. «Le voyage du Premier ministre à Gagnoa, nous a-t-il confié hier par téléphone, est chargé de symboles tellement grands et forts, après l'Accord de Ouaga et la Flamme de la paix, qu'il est inadmissible qu'il soit organisé par un individu ou une seule structure, fût-elle l'Alliance des jeunes Patriotes». De fait pour Eugène Djué, il n'est pas question que Charles Blé Goudé et son organisation soient les principaux organisateurs du déplacement du chef du gouvernement dans le village du Président de la République. «Nous ne sommes pas d'accord, a martelé M. Djué. Blé Goudé et son Alliance peuvent tout organiser, sauf une fête dans le village de Gbagbo avec Soro».

GA_googleFillSlot("AllAfrica_Story_Inset");

Selon ses explications, l'idée d'une telle rencontre avait été projetée pour se faire avec «tous ceux qui ont combattu les Forces nouvelles hier et qui, aujourd'hui, se sont inscrits dans le processus de paix». Une fête, s'est-il rappelé, qui devrait se faire en collaboration avec le ministère de la Réconciliation nationale chargé des Relations avec les Institutions. «Nous ne comprenons pas pourquoi c'est Blé Goudé qui est devenu le principal organisateur de cette fête», se plaint-il. Et de poursuivre : «Nous sommes d'accord avec le principe du voyage de Soro à Gagnoa puisque cela participe à la consolidation de la paix. Mais nous ne partageons pas la manière dont la fête est organisée. Car, de cette manière, nous allons entendre un jour que Soro invite Blé Goudé dans son village. Alors, que deviennent les autres dans le processus de paix?».

Pierre le Mauvais (du service de communication du président de l'Alliance des jeunes Patriotes) que nous avons interrogé également par téléphone hier, lui, s'étonne de la réaction «de ceux qui s'opposent au voyage de Soro à Gagnoa». Mieux, il s'interroge sur les motivations «de ces gens qui, en principe, devraient se mettre dans le moule dès lors que le Chef de l'Etat a donné son assentiment pour la tenue de la fête». Et ce collaborateur de Charles Blé Goudé d'expliquer que la fête du samedi prochain entre dans le cadre que l'Alliance s'est tracé pour participer au retour de la paix en Côte d'Ivoire en initiant la «Caravane de la paix» qui a parcouru plusieurs localités ivoiriennes. «Blé Goudé a décidé de mettre son amitié avec Soro (et toutes les autres amitiés) au service de la paix dans son pays.

C'est bien dans ce cadre que s'inscrit la fête de Gagnoa et l'invitation qu'il a adressée au Premier ministre» argumente-t-il. Non sans rappeler que les retrouvailles de la capitale de la région du Fromager sont à l'image du meeting que le leader de la galaxie patriotique avait organisé au stade de Yopougon le 21 avril dernier. Meeting auquel avaient participé notamment la Première dame, Mme Simone Ehivet Gbagbo, le président de l'Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly aux côtés du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Sidiki Konaté, par ailleurs porte-parole des Forces nouvelles.

Commenter cet article